Projet des escaliers

Projet des escaliers

Trois projets portés par le Secteur du Développement Social de la Fondation Safadi, ont été mis en œuvre autour de projets de réhabilitation d'escaliers entre 2010 et 2012 : "Stairs of Change", "Stairs of Solidarity" and " Stairs of Integration"

L'ancienne ville de Tripoli est en partie construite sur deux collines très densément peuplées par les personnes parmi les plus pauvres de la ville. Ces habitants sont très dépendants des divers escaliers reliant les anciens quartiers au reste de la ville. La piètre qualité de leur structure et les mauvaises conditions climatiques ont contribué au fil des ans à leur détérioration générant un sentiment d'abandon et d'exclusion parmi les riverains déjà très démunis. Les habitants eux-mêmes ont sollicité l'intervention de la Fondation, déjà active sur la problématique de l'amélioration du cadre de vie.
Le "Projet des escaliers" est implanté dans les quartiers défavorisés de Tripoli et contribue à autonomiser la société (en particulier les groupes vulnérables), dynamiser la citoyenneté en renforçant le sentiment d'appartenance et promouvant le volontariat ainsi qu'à développer des collaborations avec la société civile à travers des projets communs. Les trois projets des escaliers menés entre 2009 et 2012 s'inscrivent dans cette triple mission.
Il s'agit de responsabiliser les habitants du terrain d'intervention en leur donnant l'envie et les moyens d'agir sur leur propre cadre de vie, et travailler sur différents sujets (culture, environnement, histoire, politique) de façon à intéresser un maximum de personnes. Chaque projet a permis la réhabilitation d'escaliers représentant non seulement un axe piéton majeur mais aussi un lieu de vie et d'histoire ainsi que la mise en œuvre d'activités sociales avec les riverains, en particulier les jeunes.

Contact
Tripoli, Al Maarad Street, Ramzi Safadi Street
Safadi Cultural Center, 4th floor
P.O.Box 575 Tripoli, Lebanon
Tel: 1290 or +961 6 410014 Fax: +961 6 411119
E.mail: admn@safadi-foundation.org
http://www.safadi-foundation.org/

Date: 2013-11-27

State: ONG Safadi Foundation

City: Urban Community of Al Fayhaa

Country: Lebanon

Category: Social Cohesion

  • Innovation and Strategy

    More

    Hide

    L'identification du problème est originale en soi puisqu'elle émane des habitants eux-mêmes alors qu'habituellement c'est la municipalité qui a l'initiative des travaux d'aménagement et qui les mène indépendamment des acteurs sociaux et des riverains.
    La procédure est innovante puisqu'elle intègre des dimensions généralement négligées dans ce genre de projets : elle prend en compte les dimensions sociale, économique, culturelle et environnementale du cadre de vie en plus du seul facteur «  infrastructure ».
    La résolution est innovante dans la mesure où les habitants eux-mêmes se sont vraiment impliqués et ont pris des initiatives pour améliorer leur cadre de vie.La Fondation Safadi avait déjà mis en œuvre un projet d'amélioration du cadre de vie d'un quartier de Tripoli (Tarbi'ya). Les habitants du premier escalier (SoC) ont sollicité la Fondation car ils voulaient aussi pour leur quartier plus qu'une simple réhabilitation de l'infrastructure.
    D'un point de vue méthodologique, la logique participative adoptée pour la mise en œuvre d'un projet urbain est tout à fait novatrice : elle a impliqué des acteurs publics, privés, de la société civile et des experts de multiples domaines.
    Les projets des Escaliers s'inscrivent pleinement dans la stratégie du Secteur de Développement Social de la Fondation, et en particulier du Programme de Développement Local. Les missions que se fixent le secteur sont d'autonomiser la société (en particulier les groupes vulnérables), dynamiser la citoyenneté en renforçant le sentiment d'appartenance et promouvant le volontariat ainsi qu'à développer des collaborations avec la société civile à travers des projets communs.

    Objectifs du Projet:
    Stairs of Change (SoC): Promouvoir la culture de la paix, prévenir les conflits, dynamiser la citoyenneté et renforcer le sentiment d'appartenance.
    Stairs of Solidarity (SoS): Approfondir le sentiment d'appartenance des habitants riverains des escaliers de Namel.
    Stairs of Integration (SoI): Autonomiser les habitants, y compris les plus vulnérables afin qu'ils deviennent des agents de changement dynamiques grâce à des activités de « community building initiatives ».

    Stratégies et actions identifiées pour atteindre les objectifs:
    Responsabiliser les habitants du terrain d'intervention en leur donnant l'envie et les moyens d'agir sur leur propre cadre de vie.
    Travailler sur différents sujets (culture, environnement, histoire, politique) de façon à intéresser un maximum de personnes.
    Les actions sont également de différentes natures : créations de comités, formation au plaidoyer, formation au volontariat, développement personnel et professionnel, activités festives, production de supports écrits, etc.

    Des dépliants ont été conçus et diffusés pour faire connaître les initiatives.

  • Concertation

    More

    Hide

    Les participants étaient globalement les mêmes pour les trois projets :  Municipalité de Tripoli, Faculté des Beaux-Arts de l'Université Libanaise, le secteur Agriculture et Développement Durable de la Fondation Safadi, une association spécialisée dans l'animation sociale et les évènements festifs et des experts en anthropologie et mémoire collective. Enfin, les habitants intervenant en tant que volontaires ou à travers les comités créés et formés dans le cadre du projet (Eco-Police ou comité des escaliers) et les habitants intervenant spontanément ou à l'invitation des membres des comités.
    La Municipalité de Tripoli a pris en charge la réhabilitation de l'infrastructure et l'entretien de la zone après travaux.
    La faculté des Beaux-Arts de l'Université Libanaise était responsable de la mise en œuvre d'activités d'embellissement des escaliers.
    L'association accompagnait les volontaires et les travailleurs de la Fondation dans la mise en œuvre des activités ludiques.
    Les comités des enfants Eco-Police, initiés et accompagnés par les volontaires du projet ont, notamment avec l'appui du Secteur Agriculture et Développement Durable de la Fondation Safadi, nettoyé les escaliers, préparé et placé des plantes, et sensibilisé les habitants du quartier. Au fil des activités, le groupe Eco-Police s'est approprié la démarche et est devenu un «  agent vert » au service du quartier, contribuant à maintenir un environnement sain, protégé et agréable pour tous les riverains, spécifiquement les enfants.
    Deux expertes ont accompagné également les volontaires dans le travail de construction de mémoire collective.

    Grâce à la mise en place et formation des comités (Eco-Police et des escaliers), le projet a facilité  et encouragé la prise d'initiative des habitants du quartier (hommes, femmes, jeunes et enfants), y compris ceux qui ne faisaient pas partie d'un comité. Les bénéficiaires ont ainsi contribué à travers : fête du quartier, pièce de théâtre interactive, actions de sensibilisation à l'environnement et installation de plantes, plaidoyer auprès de la municipalité, participation à la construction de la mémoire collective, etc.

  • Impact and evaluation

    More

    Hide

    Résultats des differents projets:
     (SoC)   
    Des jeunes à risque ont acquis de nouvelles compétences professionnelles et se sont rendus moins susceptibles de se mettre en situation de conflit
    La Municipalité s'est mise à l'écoute des besoins de la communauté et y a répondu
    Les conditions de vie et la qualité de vie dans l'ancien quartier sont améliorées
    Le sentiment d'appartenance et l'attention portée au quartier de la communauté locale et des jeunes en particulier sont plus forts
     (SoS)    
    Les conditions de vie et la qualité de vie dans l'ancien quartier sont améliorées
    Le sentiment d'appartenance et l'attention portée au quartier de la communauté locale et des jeunes en particulier sont plus forts
     (SoI)    
    Les conditions de vie et la qualité de vie dans l'ancien quartier sont améliorées
    Le sentiment d'appartenance et l'attention portée au quartier de la communauté locale et des jeunes en particulier sont plus forts

    Chaque projet a permis aux habitants de ces zones défavorisées de Tripoli d'être fiers de leur quartier et de leur patrimoine et leur a fait prendre conscience qu'ils peuvent par de simples gestes le rendre plus agréable, surtout s'ils coopèrent entre eux. Quelque soit leur âge et leur sexe, ils ont été responsabilisés par le projet et sont devenus des citoyens plus actifs qui communiquent avec les autres et participent à l'amélioration de leur environnement.
    En outre, selon les activités auxquelles ils ont participé, les bénéficiaires ont développé tantôt leur savoir-être, tantôt leurs savoir-faire.
    Projet par projet, on peut souligner des améliorations spécifiques :
    Des jeunes ont bénéficié d'une formation pratique à des compétences techniques leur offrant de nouvelles opportunités professionnelles. (SoC)
    Les comités du projet ont appris à organiser un évènement festif dans leur propre quartier en coordination étroite. (SoS)
    Les résidents de l'orphelinat étaient, en plus d'être défavorisés personnellement exclus par les riverains avant le projet. Celui-ci leur a non seulement donné l'occasion de développer leurs compétences de vie mais a également amélioré leurs relations avec les habitants du quartier. L'Intégration visée par le projet a donc été un franc succès sur ce plan. (SoI)

    A l'origine de chaque projet est la demande d'habitants d'un quartier pauvre de réhabiliter une infrastructure municipale (escaliers) particulièrement dégradée et source d'accidents pour les riverains. Les travaux ont non seulement amélioré la sécurité des piétons empruntant cet axe mais aussi rendu le quartier plus agréable pour tous les passants, en particulier dans le projet SoC qui est dans une zone avec un patrimoine architectural très riche et donc un potentiel touristique non négligeable. En outre, grâce à la couverture médiatique notamment, les projets des escaliers ont été connus, appréciés et valorisés par toute la ville, société civile et acteurs politiques inclus. Ces projets ont eu un tel succès que d'autres habitants de Tripoli ont sollicité l'intervention de la Fondation Safadi.
    Un des enseignements de SoC est que d'offrir la possibilité aux bénéficiaires de prendre part à la gestion et à la mise en œuvre du projet (et pas seulement de recevoir des services) était très enrichissant et source de succès. En effet, cette approche a pleinement contribué au renforcement du sentiment d'appartenance, a encouragé les habitants à poursuivre leur engagement auprès de leur communauté et à se responsabiliser vis-à-vis de leur ville.
    Ainsi, dans les projets suivants, la méthodologie a donné encore plus de place à l'initiative des bénéficiaires.
    La Fondation Safadi emploient plusieurs outils pour assurer une bonne gestion : le plan de mise en œuvre, plan de terrain bimensuel, rapport mensuel interne, fiche des leçons à tirer.    
    Par ailleurs, il a été convenu avec le financeur que pour chaque projet un rapport d'avancement (à mi-parcours) puis un rapport final seraient livrés. Ces rapports faisaient état de l'avancement de chaque activité et sous-activité programmées, en soulignant d'éventuelles difficultés ou succès ainsi qu'une évaluation de la contribution de l'activité au résultat visé par le projet. Enfin le rapport final, évaluait la contribution du projet à l'objectif général sans oublier de faire le bilan des difficultés rencontrées.

  • Sustainability

    More

    Hide

    A l'exception des activités de loisirs et festives, la plupart des activités mises en œuvre dans le cadre des projets des escaliers ont un effet durable dans le temps, en particulier :
    Concernant les réhabilitations, la Fondation Safadi a veillé à ce que les travaux soient effectués en profondeur et suivis par un ingénieur tout au long de leur durée pour garantir leur durabilité
    Les comités ont sollicité l'intervention de la municipalité dans l'entretien Les éléments décoratifs et de verdure installés le long des escaliers demeurent.
    Le travail de mémoire collective participe de la construction d'une identité propre au quartier ; en particulier pour SoS et SoC des supports documentaires ont été diffusés.

    Les projets cherchaient, au-delà de la rénovation urbaine, à améliorer le cadre de vie dans ces quartiers et à aider leurs habitants à s'approprier leur environnement. La durabilité du projet n'est donc pas vraiment une question de financement : à partir du moment où la municipalité poursuit son engagement, la durabilité dépend de l'implication des habitants pour leur quartier, notamment à travers les comités. En outre, la Fondation Safadi, à travers ses centres présents dans les vieux quartiers de Tripoli, offre un soutien non négligeable aux comités : ils peuvent compter sur l'équipe d'assistants sociaux pour rester actifs dans leurs quartiers et attentifs aux problèmes sociaux qui se présentent.
    Les bénéficiaires du projet se mobilisent et restent actifs, en particulier le comité de quartier du premier projet (SoC) et les volontaires du troisième projet (SoI) continuent de se réunir pour faire vivre leur quartier.

  • Transfer capability

    More

    Hide

    Cette approche n'a pas été reproduite ailleurs. Des habitants d'autres quartiers de Tripoli ont sollicité la Fondation Safadi pour qu'elle intervienne également chez eux ; faute d'investissement ces demandes n'ont encore pu être satisfaites. On sait en revanche que cette action a inspiré une association artistique (Bozar) qui, après avoir embelli les murs de l'Université Libanaise il y a quelques années a repeint le mur longeant un des escaliers du Vieux Tripoli.
    Comme l'approche est systémique et repose avant tout sur les ressources du territoire et centre d'intérêts des bénéficiaires, elle peut tout à fait être combinée avec d'autres programmes.