Capçalera3
Aires du Projet

Aires du Projet

Le  projet  RAMUD  aborde   trois  thèmes   d'importance majeur  pour  les  villes  de  la  méditerranée  et  son développement durable : Observatoires de mobilité (OM), Transport semi-collectif (TSC) et ITS appliqués au transport des usagers (ITS).

La question des transports semi-collectifs et la nécessité de réaliser un suivi des plans pour pouvoir agir, sont des problématiques d'intérêt pour l'ensemble des villes du réseau MedCités et de la région. En effet, les activités prévues apportent des bénéfices importants en termes énergétiques, environnementales, économiques et sociales par la mise en place, d'une part, d'un système de transport collectif optimisé et adapté au contexte socioculturel/économique et, d'autre,  d'un observatoire des déplacements urbains qui permet réaliser un suivi et prendre de décisions en matière des déplacements urbains qui intègre intimement les impacts environnementaux et énergétiques.

Une des finalités  du projet RAMUD est la création et consolidation d'un réseau spécifique d'expertise sur les déplacements  urbains  durable au sein  de MedCités et ouvert  a d'autres villes  et institutions (activité  5 : transversale et principale). II s'agit donne de prévoir  des activités pour renforcer la capacitation des  autorités locales  et  créer  un  réseau  durable  afin  de  promouvoir la coopération et  la collaboration  en  matière d'amélioration de l'efficacité énergétique et réduction des source de pollution des déplacements urbains,  en mettant   particulière  attention   aux   échanges  Sud-Sud,   Est-Est   et  Sud-Est   étant  à  l'actualité  presque.

Globalement l'efficacité des activités proposées se base dans le renforcement du réseau existant des villes méditerranéennes MedCités,   moyennant    la  création   d'un   groupe    spécifique   de   travail    sur   les déplacements  urbains  durables.

Observatoires de mobilité (OM)

La faible connaissance du phénomène de la mobilité urbaine et ses impacts associés : Pour avancer vers  un  modèle  durable  des  déplacements urbains devient  indispensable renforcer  les capacités techniques   et  créer   un  observatoire  qui,  a  partir   de  la  collecte   et  traitement   des  données prévenantes des différentes sources,  puisse  formuler des mesures  et interventions  pertinentes  qui considèrent les impacts  associés de type environnemental, économique et social et conges  selon une optique de la planification temporelle. L'observatoire doit en outre garantir le suivi de l'évolution de la mobilité, de ses impacts ainsi que des mesures appliquées (activité 1 ).

Transport semi-collectif (TSC)

Le  rôle  des  «services» · ou  taxi s  semi-collectifs :  longtemps   ils ont  été  considérés comme   une expression négative des transports publics  dans les villes des pays  en voie de développement et inutilement on a essayé de les réprimer. En effet, et a partir du constat  que les « services, louages, grands taxis,... »  sont souvent  le seul système  de transport  qui fournit une offre dans le milieu rural ou périurbain, il ne faut pas  oublier  la dimension sociale, vu que dans des économies précaire les « services » sont une source de gain qui peuvent  alimenter 2 ou 3 familles.  La solution passe donne pour les accepter  en les intégrant dans  le système  de transport  collectif comme  mode complémentaire. Pour se faire  il devient  indispensable établir un cadre réglementaire  (activités 2 et 3).

ITS appliqués au transport des usagers (ITS)

Les enjeux  des nouvelles technologie es appliquées aux  transports  urbains:  les villes du sud et de l'est  de  la  Méditerranée sont  en train   de  mener  une  réflexion   sur  la  contribution  des  nouvelles technologies ITS pour optimiser et gérer les transports  urbains. Leur intérêt et succès dépend de la capacité  à identifier les technologies adaptées aux réelles nécessités et possibilités (activité 4).